• Quelques dessins aux crayons aquarellables (3)

     

    Et voilà la suite de la série. Il doit m'en rester trois ou quatre après ça. D’ailleurs, je ne me souviens plus si je l’avais dis, mais je les ai quasiment toutes faites en novembre.

    Donc, l'antimonite (oui, j'ai tendance à reprendre des minéraux que j'ai fait lors de l'inktober) :

    Et la leucite :

     


  • Commentaires

    1
    Lundi 7 Janvier à 19:16

    Tous tes petits personnages sont plus chou les uns que les autres, c'est incroyable !

      • Lundi 7 Janvier à 21:04

        Merci ^^ Ils étaient vraiment fun à faire, en plus ça m’a permis de découvrir une nouvelle technique, moi qui n’avait jamais vraiment tenté de colo à la main ^^ Et je dois admettre que je suis assez contente du résultat :)

    2
    Lundi 7 Janvier à 21:25

    Woua ! Les deux dessins sont vraiment très réussi. Tu gères vraiment bien "l'effet minéraux" si je puis l'appeler comme ça et la lumière est super bien placée *-*

      • Lundi 7 Janvier à 21:42

        Merci ^^ Après en vrai ce n'est pas si dur à faire, et puis bon, j'avais quand même dessiné des minéraux tous les jours pour l'inktober le mois précédent, ça aide pas mal ^^

    3
    Mardi 15 Janvier à 23:15

    Ca aurait été tellement plus intéressant de voir des personnages comme ça dans l'anime avec les cristaux, justement. :)  La leucite a l'air toute choupi!

      • Mardi 15 Janvier à 23:31

        Ç’aurait été horrible à animer, aussi ^^’ En plus c’est un peu contraire au monde que voulais présenter l’artiste, avec cette société de cristaux égalitaire, qui ont tous un corps asexué et semblable. C’est vrai que ce n’est pas forcément très enthousiasmant visuellement parlant, mais c’est un choix artistique compréhensible et que j’ai personnellement trouvé très bon ^^ 

        Par contre, c’est vrai que j’aurais préféré des cheveux en forme cristallisé, parce que bon, la couleur n’est qu’une caractéristique parmi d’autres dans un minéral ^^’

    4
    Mardi 15 Janvier à 23:42

    Certes. Mais... bon. :') Un peu plus de temps passé dessus m'aurait permis (personnellement, hein) de mieux apprécier. Parce que le délire du "on va faire des persos asexués" n'est pas tant ce qui m'a dérangé. C'est plus le côté "on va en faire des bishô et comme ça ça plaira aux fangirl parce que c'est dans le vent de la mode de faire des persos comme ça, puisque irl c'est très discuté le truc des genres en ce moment" bla bla bla. Du moins avec ce que je sais de la série ça m'a percuté comme ça et ça m'a beaucoup dérangé. Alors que pourtant il y avait de quoi faire! Justement parce qu'on dis "un onix" mais on dis "une agate" par exemple. En sachant qu'il existe certains mélanges (il me semble bien, dans la réalité) ça aurait pu être sympa.
    Enfin, dans l'ensemble j'ai quand même beaucoup aimé. ^^ Mais ces détails m'ont chiffonné.

    Oui, il se sont arrêté à ça uniquement presque, et ça fait parti des points que j'ai trouvé un peu décevant. La fragilité, la couleur, et... et?

      • Mercredi 16 Janvier à 18:07

        Oui enfin... On parle du Japon. Je ne crois pas que les questions de genre y soient particulièrement discutées, d'autant plus que le manga date de 2012. Et puis, il parait dans un magasine seinen, donc théoriquement plutôt adressé aux garçons. D'ailleurs la question du genre n'est pas du tout le sujet du manga, je doute franchement qu'il ait voulu surfer sur quoi que ce soit à ce niveau.... Sans compter que c'est logique d'avoir des personnages asexués pour des pierres, vu qu'elles ne se reproduisent pas (après on peut se reproduire sans être sexué (comme les bactéries), ou en ayant à la fois les organes mâles et femelles (comme pour pas mal de plantes), mais sans reproduction, c'est vraiment inutile...). Pour moi, c'est clairement un choix lié au style très épuré de l'auteur, en fait. Et les personnages sont androgynes pour montrer simplement qu'ils sont asexués, juste par leur physique ; globalement, ça se tient. (Et techniquement ce ne sont pas des bishonen puisque ce ne sont pas des garçons).

        En plus... il n'y a pas de genre pour les noms en japonais. Le féminin/masculin,  ça n'existe pas pour toutes les langues (et quand ça existe, il peut y avoir aussi un genre neutre, et, évidemment, si on prend deux langues différentes une même chose peut avoir un genre différent). Donc baser quoi que ce soit sur ça n'aurait juste pas pu être possible, en fait xD

        Personnellement je trouve ça un peu décevant aussi dans le sens où ça ne suffit pas à mon âme de géologue (en plus leur histoire de comment se concentrent les gemmes avant de pouvoir prendre vie est... euh... on va dire que c'est magique xD), mais d'un autre côté ça correspond au propos de l'histoire, donc bon. Ce n'est pas l'histoire de mes rêves, mais ce n'est pas moi qui l'ait écrite, donc c'est logique xD

    5
    Mercredi 16 Janvier à 18:16

    Pas faux, j'avais omis ces plusieurs points.  Ce n'est pas qu'il n'y a pas de genre pour les noms japonais, c'est... assez particulier, de mémoire. @-@

    Ah bah ui, ce truc est totalement fucké. xD Mais vu l'ambiance général de l'anime ça ne m'a pas choqué vraiment.

      • Mercredi 16 Janvier à 18:22

        Peut-être, je ne parler pas du tout le japonais ^^'

        Après, c'est sûr que ça n'avait pas vocation à être scientifiquement exact xD

    6
    Mercredi 16 Janvier à 18:33

    J'ai un ami qui parle couramment la langue, je pourrais toujours l'emmerde -encore- pour avoir son avis sur la question! x)

    Oui, mais j'avoue que j'aurais trouvé ça tellement plus intéressant et attractif avec un peu plus d'infos... (quitte a faire un truc sur les minéraux autant pousser un peu plus loin que la couleur, non?)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :