• Peinture chinoise : bambous, fleurs de prunus et chrysanthèmes

    J'ai commencé la peinture chinoise il y a un peu plus d'un an, même si je n'y ai plus beaucoup retouché depuis quelques mois. J'apprends tant bien que mal avec un livre et je progresse assez lentement : je ne sais actuellement que peindre les bambous, les chrysanthèmes et les fleurs de prunus (et encore, pas celles de cerisier). Et les arbres, aussi, mais je n'en ai fait qu'une seule fois.

    Je peins soit en couleur, soit en noir (donc avec de l'encre de Chine). Que se soit l'un où l'autre, j’utilise des bâtons et une pierre à encre ; quand j'ai beaucoup de couleurs à préparer, ça peut prendre longtemps.

    Mes premiers essais étaient de grands ratages absolus : je me souviens, la première fois, avoir tracé des tiges de bambous qui ne ressemblaient qu'à des taches de fait qu'il y avait trop d'encre et que mon geste n'était pas assez rapide.

    Bref. Je ne vais vous montrer que ceux que je juge réussis, et aujourd'hui une partie seulement.

    On commence avec un bambous assez récent fait uniquement en noir :

    Peinture chinoise : bambous, fleurs de prunus et chrysanthèmes

    Des chrysanthèmes en couleur qui datent du début d'année :

    Peinture chinoise : bambous, fleurs de prunus et chrysanthèmes

    Et une branche fleurie envahie par du lierre :

    Peinture chinoise : bambous, fleurs de prunus et chrysanthèmes

    Et voilà !

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Avril 2014 à 11:37

    Ok. *replace correctement sa mâchoire qui traînait par terre* C'est juste magnifique.


    De la peinture chinoise, tu dis? En quoi ça consiste exactement? (au niveau de la technique, du matériel etc...)

    2
    Samedi 26 Avril 2014 à 12:51

    Merci :)


    Eh bien, au niveau du matériel en général on utilise du papier très fin (personnellement j'utilise du papier wenzhou),  des pinceaux ayant la particularité de pouvoir contenir beaucoup d'eau et dont le pointe peut prendre de multiples forme (et la garder), et pour l'encre et la couleur, il faut frotter les bâtons contre une pierre à encre (en ayant mis de l'eau au préalable).


    Pour la technique, elle varie énormément selon le style de peinture chinoise. Celui que j'essaie d'apprendre se fait avec des gestes rapides, et aucune retouche (ou presque) n'est faisable.


    Sinon, il y a toutes les histoires de flux vital et autre, où du coup il faut maintenir ses pieds au sol, visualiser la peinture avant de commencer, être dans un état d'esprit particulier (la colère se prête aux bambous, par exemple).


    La tenue du pinceau est particulière aussi : il est tenu haut et pas du tout comme on fait habituellement.


    En fait, je ne sais pas trop comment expliquer... Je pense que des livres ou des sites spécialisés le feraient bien mieux que moi :)

    3
    Samedi 26 Avril 2014 à 21:40

    Juste magnifique... Bravo !

    4
    Samedi 26 Avril 2014 à 21:58

    Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :