• Arts plastiques

    Il n'y aura que deux articles dans cette rubrique, l'un avec les planches que j'ai présenté pour l'option arts plastiques du bac, l'autre avec tous les dessins annexes que j'ai fait pendant les pseudo-cours que l'on avait, où d'ailleurs on papotait bien plus que l'on ne dessinait...

    La grande majorité des dessins que je présente ici étant de grande taille, je n'ai pas pu les scanner. Je m'excuse donc d'avance pour la médiocrité des photos.

  • Pour l'option bac, il faut présenter six planches sur un thème que l'on a soi-même choisi. Personnellement, j'ai pris le rêve et tout ce qui s'y rattache (rêverie, cauchemars, illusions, labyrinthe, l'inconnu, le changement incessant et spontané...).

    Ne vous attendez pas à des dessins extraordinaires : non seulement je les ai fait à la va-vite, mais en plus les photos sont de mauvaise qualité, ce qui n'arrange rien.

     

    Ma première planche est sensée représenter une sorte de rêverie, le moment où l'on regarde au loin et où l'ailleurs (et le rêve, donc) nous attire :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    J'ai pris le plus grand format possible (raisin, donc), pour exprimer l'idée de l'ailleurs inaccessible (car loin).

    J'avais fait un croquis avant, et j'avais pris une photo avant de finir le dessin, donc :

    Le projet d'arts plastiques pour le bacLe projet d'arts plastiques pour le bac

    (à gauche le croquis, à droite la planche inachevée)

    Le seconde planche porte, elle, sur l'entrée dans le rêve à proprement parler. C'est pourquoi son thème principal est la métamorphose, tant au niveau des formes que des techniques utilisées.

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Plus en détails :

    Deux phasmes, de l'espèce Aretaon bruekneri :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Un personnage, qui a des ailes de sauterelle, des bras de mante religieuse, un buste de papillon, et des ailes de coléoptère qui lui recouvrent les hanches :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Un papillon (un gazé, celui avec des ailes à moitié transparentes) :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Un morceau de dragon :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Un bâtiment, inspiré d'un temple se trouvant au Vietnam :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Des arbres à l'envers :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    La troisième planche exprime davantage le cauchemar : le personnage se trouve face à trois entrées, et il lui faut choisir :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    La quatrième est le prolongement de la troisième : on retrouve les mêmes couleurs, ainsi que la thématique du labyrinthe (et du fil d'Ariane). Par contre, l'illusion devient le thème principal (avec, par exemple, la présence de deux fils qui ne sont, ni l'un ni l'autre exactement le bon, puisque l'un est la langue d'un espèce de serpent, et l'autre n'est pas vraiment rouge (mais il est réel et non peint).

    Je l'ai faite sur des taies d'oreiller découpées et recousues :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Plus en détaille :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    L'avant-dernière planche quitte le cauchemar et bascule dans l'illusion pure. N'étant qu'illusion, elle n'existe que dans un format immatériel (donc sur ordinateur) qui lui permet, en plus, de rester lumineuse en toutes circonstances. Par ailleurs, elle possède non seulement une limite double (plusieurs limites, donc elles se brouillent, la vraies ne se distingue plus de la fausse, d'où illusion) mais elle est aussi son propre reflet, de façon à ce que l'original ne se distingue plus du reflet (qui lui n'est pas réel) :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Vous vous souvenez de ces deux planches, et du fait que j'avais bidouillé des trucs sur photofiltre à partir d'elles ?

    Le projet d'arts plastiques pour le bacLe projet d'arts plastiques pour le bac

    Eh bien, la planche au-dessus est le résultat (et la fin) de ce bidouillage (si vous cherchez, vous pouvez retrouver l'arbre, le soleil, les nuages, le bâtiment et l'herbe).

    Enfin, le dernière planche est un retour aux sources : à nouveau la rêverie, à nouveau des bulles, à nouveau un format raison. Par contre, il porte aussi sur l'infinité du rêve, sur son absence de fin et le fait que ce qui suit ne peut être prédit. Par conséquent, le dessin à un aspect inachevé (d'ailleurs il ne m'a fallut qu'une heure pour le faire), et possède beaucoup de blanc, laissant aux changements spontanés et imprévisibles du rêves la possibilité de se faire.

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    (c'est le dessin qui est le moins bien passé à l'appareil photo)

    Plus en détail, et un peu moins flou :

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Le projet d'arts plastiques pour le bac

    Et voilà, j'ai tout montré !


    41 commentaires
  • Avant de commencer à travailler en vue de l'orale du bac, nous avons fait un certain nombre de dessin qui n'avaient rien à voir.

    Au début de l'année, nous devions faire un travail portant sur le lycée. Au départ, le mien partait bien, mais à cause de ma maladresse légendaire, il a mal fini : j'avais eu la mauvaise idée de le faire aux crayons de couleur aquarellables (parce que je n'en ai pas d'autres) et, alors que j'avais presque fini, j'ai renversé un pot plein d'eau noirâtre dessus... Au final, j'ai vaguement pu le rattraper, mais bon...

    Donc ça a donné ça :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Heureusement, j'avais pris quelques photos avant la catastrophe, donc ça donnait ça :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Plus en détails :

    Les autres travaux faits en arts plastiquesLes autres travaux faits en arts plastiquesLes autres travaux faits en arts plastiques

    Sur le coup, ça m'avait tellement déprimée, cette histoire... Enfin, ce sont des choses qui arrivent, donc tant pis.

    Après, il fallait faire une planche sur "un tremblement sensible de couleur et de lumière" (ou quelque chose s'en approchant, j'ai oublié les termes exacts).

    Je suis partie de l'idée de faire un dessin quelconque, de le chiffonner, de le déplier puis de rajouter de la peinture au hasard dessus, de façon à ce que les "creux" restent blancs, et que donc l'on obtienne une fragmentation des couleurs et des blancs (qui font office de lumière), d'où un tremblement. J'aimais beaucoup faire ce genre de chose avec des crayons quand j'étais en primaire.

    J'ai commencé par tester l'idée en cours, et j'ai obtenu ça :Les autres travaux faits en arts plastiques

    Comme le résultat me plaisait, j'ai fait la planche finale chez moi, avec cette fois-ci tous mes outils pour la peinture chinoise (papier, pinceau, peinture).

    J'ai commencé par peindre les fleurs :Les autres travaux faits en arts plastiques

    Puis j'ai tout chiffonné :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    J'ai déplié :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Et j'ai rajouté la peinture. A la fin, j'ai obtenu ça :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Ce que est amusant, c'est que les couleurs changent un peu quand on le tient contre une vitre :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Mis à part ces deux travaux, j'ai aussi fait d'autres dessins, mais cette fois juste pour m'amuser, ou pour essayer des outils que je n'utilise pas habituellement.

    J'ai essayé les craies, et je me suis amusée à mettre de l'eau par dessus :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Ou encore, mis plein de point au hasard sur une feuille :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Enfin, une fois j'ai dessiné une plante à la va-vite :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    J'ai aussi fait de l'aquarelle avec des arbres dans tous les sens :

    Les autres travaux faits en arts plastiques

    Voilà, c'est tout ce que j'ai fait en un an. Il faut dire que l'on papotait beaucoup plus que l'on ne peignait.

     

     


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique